Êtes-vous prêts à accueillir la génération montante ?

Avec la diminution de la force de travail disponible et le vieillissement de la population de la main-d’oeuvre, le Québec doit plus que jamais être prêt à accueillir la génération montante : à compter sur l’esprit d’initiative et d’innovation de sa relève entrepreunariale. Le Congrès 2012 de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) voulait mettre en perspective le nouveau contrat intergénérationnel auquel les entreprises font face, le même contrat d’affaires qui garantira la pérennité de nos entreprises ainsi que la croissance de notre économie.

Homme d'affaires

La nouvelle réalité de la Génération Y

La Génération Y devra être motivée à créer de la richesse afin de contribuer activement à la vie sociale. Elle devra également être sensibilisée à faire évoluer l’offre de service pour répondre aux nouveaux besoins suscités par le vieillissement de la population, les nouveaux médias ainsi que la mondialisation, qui modifient la façon dont les individus communiquent entre eux et se mobilisent autour d’enjeux qui leur importent.

Selon Eric Laforest, président de l’UMQ (Union des municipalités des Québec) et maire de la ville de Rimouski, les jeunes choisiront leur emploi non seulement en fonction de l’entreprise et du type de défis qu’elle pourra y relever, mais également en fonction du milieu de vie. Les jeunes savent ce qu’ils veulent, savent ce qu’ils valent et connaissent cette nouvelle réalité du marché de l’emploi, ce qui les positionnent dans une position de force face aux employeurs potentiels avec qui ils sont de plus en plus exigents. Pour les municipalités, l’enjeu est de taille pour attirer de nouveaux talents. Elles devront se faire compétition entre elles en vue d’attirer de nouvelles familles, un réel enjeu de recrutement, et offrir des activités attrayantes à tous les niveaux pour se moderniser. Elles devront, en autre, collaborer étroitement avec les différents acteurs économiques en vue de créer à leur tour de la richesse. Monsieur Laforest soutient que les municipalités devront revoir leur rôle au sein même de la collectivité. Un livre blanc, Penser globalement, agir localement, sera notamment publié en novembre prochain sur cette question.

La part des entrepreneurs d’expérience

C’est dire que les entrepreneurs d’expérience devront adapter leur méthode à la nouvelle approche du travail de la Génération Y. Louis J. Duhamel, associé à la stratégie corporative chez Deloitte, sait bien jongler avec cette réalité. « Les jeunes ont un esprit vif. Ils sont connectés et branchés (…) et leur intelligence peut être amenée dans les dossiers » soutient Monsieur Duhamel, qui travaille depuis plus de vingt ans dans les services professionnels. Il considère que les jeunes sont avides de savoir et habités par un désir profond de contribution. Monsieur Duhamel a soutenu qu’il était important de donner un sens au travail aux jeunes : de les mobiliser autour d’une noble cause. Ils ont besoin d’appartenir au groupe et à l’entreprise, voir concrètement de quelle façon leurs actions font la différence dans cette industrie d’échéance. La Génération Y a donc trois besoins fondamentaux :

  • Besoin d’implication
  • Besoin de rétroaction
  • Besoin de reconnaissance (et ce au quotidien)

En résumé, la Génération Y modifie les règles du jeu dans le milieu des affaires. Tous les acteurs de la société devront comprendre les particularités de la Génération Y pour mettre à profit leur savoir et collaborer avec elle de façon efficace.

Prêts, pas prêts, vous vous lancez ?

Pour en savoir plus sur la Fédération des chambres de commerce du Québec.



genevieve

À propos de genevieve

Geneviève Héon est chargée de projets spécialisée en médias sociaux. Elle accompagne différentes entreprises (PME/TPE) dans la compréhension et la concrétisation de leurs objectifs d’affaires sur les réseaux sociaux. Je travaille chez Accès Web PME (Membre du groupe TVA), un acteur spécialisé dans la création de sites web et de services marketing en ligne.
Ce billet a été publié dans Accès Web PME.

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués *

*

*