Dépassez le réseautage : impliquez-vous !

Jeune Chambre de commerce haïtienne
L’implication professionnelle a non seulement un impact positif au niveau du développement des affaires, mais elle contribue également au développement de notre collectivité. C’est lorsque nous serons en mesure de considérer les regroupements d’entrepreneurs comme de réels acteurs de changement que notre prospérité sera plus inclusive.

Il faut dire que nous avons été inspirés par la communauté haïtienne de Montréal qui tenait à l’Hôtel Zéro 1 la soirée d’ouverture annuelle de sa jeune chambre de commerce le 25 septembre dernier.  Sur place, nous avons rencontré de nombreux entrepreneurs qui souhaitaient faire une différence par leur implication. Les uns et les autres échangeaient afin de mieux se connaître, de se faire connaître et surtout, de voir quels étaient les ponts communs en vue de la «bonne affaire».

«Comme dans toutes choses, il faut prendre le temps (…), se recentrer sur les éléments qui nous ressemblent et surtout, trouver des créneaux pour ouvrir des portes ce que permet une jeune chambre de commerce » nous a confié Monsieur Emmanuel Dubourg, anciennement adjoint parlementaire de Raymond Bachand au Ministère des Finances, et actuel député réélu de Viau. Son importance est d’autant plus significative lorsqu’il s’agit d’unir des gens d’une même communauté culturelle. Rassembler, rayonner et réussir, telle est la mission de la Jeune Chambre de commerce haïtienne présentée par Frederic Gilbert, nouvellement à la tête de la présidence qui avait été tenue depuis les dix dernières années par des femmes. Monsieur Gilbert souhaite rehausser l’offre de service aux entrepreneurs en soutenant concrètement la relève d’affaires. À cet effet, une cellule entrepreneuriale sera mise sur pied, soutenue par une équipe de soutien à l’entrepreneuriat. Le président a réitéré que la jeune chambre travaillait dans les intérêts de la communauté haïtienne et serait toujours présente pour faire connaître les succès des entrepreneurs.

Nous avons d’ailleurs appris que le point de vue des communautés culturelles a un impact sur les orientations gouvernementales. Monsieur Dubourg nous a affirmé que la jeune chambre de commerce haïtienne avait été consultée avant la remise du rapport pré-budgétaire en mars 2011. La JCCH avait donc pu exprimer ses préoccupations et suggérer quelques actions en vue de favoriser le développement économique au sein de sa communauté. De plus, Monsieur Dubourg  a fait savoir qu’il avait fait une tournée pour augmenter le nombre de guichet unique pour les entrepreneurs au Québec. De plus, un programme mettant à l’avant-plan les relations communautaires a également vu le jour pour aider le démarrage d’entreprise. Un programme de financement a été renforcé afin d’aider les entrepreneurs à se propulser. N’est-pas là une façon d’intégrer sa jeunesse et sa relève d’affaires dans le processus démocratique entourant les grandes orientations d’une stratégie de développement économique et sociale ?

Plus qu’une simple voix dans la société, c’est un réel héritage que la Jeune Chambre de commerce haïtienne souhaite léguer aux générations futures. Lors de son discours, Monsieurs Gilbert a été clair sur le fait qu’il voulait aller plus loin : laisser quelque chose de concret en faisant sa juste part pour aider à bâtir. Il est fier d’ailleurs de pouvoir compter sur une équipe renouvelée.

Bref, les jeunes chambres de commerce permettent à juste titre de développer son réseau d’affaires, mais encore faut-il s’impliquer concrètement pour en tirer les réels bénéfices. Porte-parole de ses membres, la présidence d’une chambre de commerce a également un rôle clef dans la sphère économique québécoise. S’impliquer prend donc ici tout son sens.

Êtes-vous impliqué dans une organisation professionnelle ?

Croyez-vous que les entrepreneurs ont les ressources nécessaires pour se propulser ?

Pour en savoir plus sur les activités de la Jeune chambre de commerce haïtienne ou encore pour suivre celle-ci sur Facebook.



genevieve

À propos de genevieve

Geneviève Héon est chargée de projets spécialisée en médias sociaux. Elle accompagne différentes entreprises (PME/TPE) dans la compréhension et la concrétisation de leurs objectifs d’affaires sur les réseaux sociaux. Je travaille chez Accès Web PME (Membre du groupe TVA), un acteur spécialisé dans la création de sites web et de services marketing en ligne.
Ce billet a été publié dans Accès Web PME.

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués *

*

*